Verbatims

"Mis en scène avec ingéniosité par Anne Revel-Bertrand, interprétés par deux comédiens qui incarnent tous les personnages et alternent brillamment dans le rôle du «pauvre diable», ces souvenirs se révèlent terriblement comiques. Et, à la réflexion, «alors qu’on vient d’en rire, on devrait en pleurer».
Mirbeau aurait à coup sûr vivement apprécié d’être aussi bien compris et aussi efficacement servi."

PIERRE MICHEL, Président de la Société Octave Mirbeau

"Le voyage des textes dans le temps ne va pas sans danger. Si on ajoute leur dépaysement de la fiction romanesque à la scène, ces Souvenirs d’un pauvre diable couraient encore plus de risques d’être trahis que s'ils nous arrivaient d’une lointaine langue étrangère.
Miracle ! J’ai eu l’impression en regardant Mathieu Barbier et Yves Rocamora de voir et d’entendre Octave Mirbeau ressuscité.
Pas de doute, il aurait applaudi s’il avait pu être là.

MAX COIFFAIT
auteur du livre "Le Perche vu par Octave Mirbeau, et réciproquement
."

Témoignages de spectateurs :

Nous avons passé un moment de grande qualité, hier, en compagnie d'Octave et de ses trois interprètes. Mise en scène inventive, jeu des acteurs servant bien ce beau texte amer et virulent, la musique bien ajustée (avec humour) ; avec nos amis, nous n'avons pas boudé notre plaisir.

Encore bravo pour ce spectacle drôle, intelligent, mis en scène avec élégance qui m'a procuré un grand moment de plaisir.

Je me permets de vous renouveler mes félicitations exprimées trop rapidement hier. Pour vous, qui avez découpé le texte et imaginé la répartition des rôles et les jeux de scène. Et pour les deux comédiens, qui sont extraordinaires, vraiment. C'est étonnant comment un texte écrit à la va-vite pour des raisons alimentaires, où Mirbeau ne fait que rapetasser des chapitres de Dans le ciel, qu'il n'a pas publié en volume, peut prendre de vie et de force quand il s'incarne en deux acteurs qui donnent du prix à chaque phrase, voire à chaque mot. L'accompagnement musical était sobre, mais scandait efficacement certaines séquences.

Ce petit mot pour vous dire combien j'ai apprécié de découvrir une partie de la vie d'Octave Mirbeau. Décidément, certains départs dans la vie de maints poètes, écrivains et artistes ont une tournure des plus paralysante mais cette paralysie elle-même a sans doute permis les envols les plus étonnants. J'ai vu notamment au théâtre des vies d'auteurs comme celles de Kafka ou de Modiano dans lesquelles on retrouvait ces aspects poignants voire pathétiques. L'écriture manifestement les a sauvés d'un certain désespoir... enfin "sauvés" est un mot quasi abstrait. Les comédiens ont magnifiquement interprété les rôles en parcourant l'espace de façon très "cascadante". J'ai vécu à travers eux l'injustice du sort, l'impuissance de l'enfant, la révolte larvée, cet éveil des sens comme un suspens et la consolidation de cette petite flamme qui brûlait en son for intérieur pour éclairer sa conviction... Un texte riche et dense et percutant!

Super super – super pièce... une superbe mise en scène, un superbe jeux d'acteurs !!! Nous sommes venus à 5 sans trop savoir et la surprise fut excellente.

Deux mots : Bra - vo!
Excellente mise en scène, bon  rythme, bonne direction d'acteurs excellents eux aussi. adaptation soignée. parfait quoi!

​Bravo ! Nous avons beaucoup aimé. Beau travail.

Les souvenirs du pauvre diable; excellente adaptation de nouvelles d'Octave Mirbeau, mise en scène intelligente ; légère d'Anne Revel deux comédiens épatants; A voir.

Allez y, vite........Très bon spectacle, excellent texte, très bons comédiens, adaptation et mise en scène très réussie.......

Merci de nous avoir donne l'occasion de découvrir Octave Mirbeau sous un jour tellement attrayant et subtil que nous ne souhaitons que poursuivre avec ta compagnie et tes comédiens si talentueux, une aventure artistique si bien commencée...